Photos Avant et Après d'une reconstruction mammaire par prothèse

Avant

Après

Après une mastectomie il existe plusieurs solutions pour reconstruire un sein. Ces différentes méthodes se sont développées durant les 50 dernières années. La reconstruction mammaire par implant en silicone est une intervention principalement proposée pour les patientes qui n’ont pas de seins très larges et prisés.

Le deuxième impératif nécessaire pour permettre ce type de reconstruction est évidemment une certaine souplesse et qualité de la peau mammaire restante. Il faut également savoir que la reconstruction unilatérale par prothèse crée une asymétrie dans le temps. En effet le saint natif va continuer à ptoser et un déséquilibre se démasque très souvent au bout de 4 à 5 ans.

Ainsi nous essayons dans la mesure du possible de symétriser le sein natif par une petite plastie d’augmentation mammaire. L’élément prépondérant et principal de cette reconstruction mammaire par prothèse est la facilité de la chirurgie. Nous obtenons immédiatement le volume désiré avec le minimum de cicatrices. En revanche il faudra effectuer un changement de prothèse au bout de 10 ans en moyenne.

Reconstruction mammaire par prothèse : Intervention

La chirurgie de reconstruction mammaire par prothèse nécessite une anesthésie complète. La durée de l’intervention est approximativement de 1 à 2h. La taille idéale de la prothèse est déterminée au préalable par le chirurgien lors de la consultation préopératoire.

De nombreuses mesures clés sont prises au niveau du thorax. Une séance d’essai avec des prothèses externes est également réalisée afin de permettre à la patiente de sentir le volume finale souhaité. En reconstruction mammaire par prothèse , la forme prophétique utilisée sera anatomique. En revanche pour la plastie mammaire d’augmentation controlatérae elle sera ronde puisque la glande mammaire est en place.

La prothèse mammaire lors de la reconstruction sera mise derrière le muscle grand pectoral étant donné l’absence de glande mammaire.

En reconstruction mammaire secondaire un lambeau cutanéo-graisseux thoraco-abdominal sera également levé pour permettre de recruter en quantité une peau permettant de couvrir comme il se doit la prothèse et de permettre un aspect tout à fait naturel du sein reconstruit. L’intervention se soldera par la mise en place d’un ou de deux drains admiratifs. La fermeture se fera par des points résorbables sans engendrer de cicatrices supplémentaires.

Suites opératoires

Cette chirurgie permet des suites assez simples. Les douleurs post-opératoires sont bien contrôlées grâce aux antalgiques et aux anti-inflammatoires prescrit en IV. Les oedemes disparaissent progressivement dans les mois post-opératoires. La prothèse prendra sa place peu à peu dans les deux à trois mois post-opératoire. Le sein est initialement peu sensibles cela s’améliorera progressivement. La consultation à 4 mois permettra d’envisager la prise en charge chirurgicale ultérieure éventuelle. Assez souvent l’injection de graisse pourra être réalisée en superficie pour camoufler la ou les prothèses.