Dans le cadre de la prise en charge globale du vieillissement du visage, l’augmentation des pommettes tient une place privilégiée parmi les techniques de modelage du contour du visage.

La pommette devient tout à coup bijou, ultra couture… son relief idéal ne doit être ni trop haut, ni trop bas, mais centré sur le relief de l’os malaire. Il doit se poursuivre harmonieusement, en suivant une courbe douce, jusqu’au nez en interne et l’arcade zygomatique en externe. Une pommette pleine et arrondie, renvoie une image de jeunesse et de vitalité. A l’inverse, une pommette plate crée un aspect fatigué avec des “traits tirés ».

L’acide hyaluronique fortement réticulé va permettre de rétablir les volumes, mais attention de ne pas réaliser un comblement des pommettes excessif, sous peine de créer un visage étrange, sans âge. Dans ma vision, la parcimonie, la rigueur et la mesure sont et resteront toujours mes maîtres mots afin de ne pas créer un visage bouffi.

Enfin, ayant en permanence le sens aigu du détail, je n’oublierai pas si nécessaire de vous proposer d’estomper la fosse au niveau des tempes qui s’accentue avec le temps. L’injection d’acide hyaluronique dans cette zone est importante car c’est en quelque sorte l’écrin du regard.