De quoi s'agît-il ?

L’augmentation mammaire est une intervention de chirurgie esthétique qui permet l’augmentation du volume des seins de manière très naturelle. Pratiquée dans les règles de l’art par le Docteur Belhassen, cette chirurgie des seins permet de corriger et d’augmenter le volume de la poitrine grâce à la pose d’implants mammaires.

Le lipofilling, soit l’injection de graisse provenant de votre propre corps, est une alternative à cette intervention qui permet d’augmenter d’un ou deux bonnets la taille de vos seins, sans ajout de corps étranger. L’augmentation mammaire composite quant à elle utilise les deux techniques. 

Photos avant-après une augmentation mammaire

L’augmentation mammaire par prothèses mammaires ou implant mammaire à Nice

Augmentation mammaire naturelle à Nice

Une chirurgie d’augmentation mammaire permet d’accroître le volume des seins trop petits, et donc de traiter le phénomène d’hypoplasie mammaire. La chirurgie esthétique de l’augmentation mammaire apporte une amélioration de l’apparence de la poitrine, tant au niveau du volume que du décolleté et de la forme du sein. L’objectif d’une augmentation mammaire est souvent de rééquilibrer la poitrine avec le reste de la morphologie, pour un résultat naturel, tant à la vue qu’au toucher.

L’insuffisance du développement de la glande mammaire peut apparaître à la puberté, ou secondairement, après la perte du volume glandulaire causée par une grossesse, des perturbations hormonales ou un régime alimentaire ayant entraîné une variation de poids importante.

La chirurgie esthétique d’augmentation mammaire se pratique pour augmenter la taille de la poitrine pour en restaurer le volume, à l’aide d’implants mammaires.  Parfois, si on observe une ptose mammaire importante, le chirurgien procèdera en même temps à un lifting mammaire afin de redraper la peau des seins.

Ces prothèses sont le plus souvent composés d’une enveloppe contenant un élastomère de silicone et un produit de remplissage constitué également de gel de silicone.

Etes-vous une bonne candidate pour l’augmentation mammaire?

Toutes les femmes ayant achevé leur développement mammaire sont de bonnes candidates à la chirurgie d’augmentation mammaire, c’est-à-dire dès 18 ans.

Toutefois, les patientes qui souhaitent se faire refaire les seins en augmentant leur taille sont plus ou moins jeunes. Elles consultent en général car leur poitrine semble en décalage avec le reste de leur silhouette ou pour retrouver leurs seins d’antan.

Cette intervention est adaptée à toute femme ayant peu ou pas de poitrine, qui présentent une asymétrie entre les deux seins ou encore celles dont les seins ont perdu de leur volume suite à un fort amaigrissement ou à une ou plusieurs grossesses.

Les différents types de prothèses mammaires

Selon le résultat souhaité par la patiente mais également la qualité de la peau et le mode d’insertion de la prothèse, on va privilégier des prothèses anatomiques ou rondes. Outre leur forme, il existe un vaste panel de types d’implants, tous de tailles, de consistance, de texture et de projection différentes. L’objectif est toujours d’obtenir un résultat naturel et qui évolue aussi bien avec le temps.

Ces prothèses se caractérisent par une forme en goutte d’eau, très proche de l’anatomie naturelle du sein (en forme de poire). Elles permettent d’éviter un côté bombé et d’obtenir un beau déroulé sous le sein. Elles peuvent être plus ou moins larges, hautes et accentuées. Les prothèses anatomiques sont faites en gel de silicone de dernière génération pour un galbe ultra naturel, même au toucher.  En revanche, il existe un risque de rotation de la prothèse, même si celui est exceptionnel.

Le Docteur Belhassen privilégie en général la prothèse en silicone ronde et micro-texturée. Toutes bénéficient du marquage CE pour une intervention en toute sécurité.  Mais certaines prothèses rondes peuvent être remplies de sérum physiologique.

On recommande généralement les prothèses arrondies aux patientes qui ont de petits seins mais bien formés ou pour des patientes aux seins “vidés” suite à une grossesse ou une importante perte de poids.

Les implants ronds peuvent donner un effet pigeonnant au décolleté avec du volume sur la partie haute du sein, mais pas nécessairement car leur projection plus ou moins importante diffère d’une prothèse à l’autre. Les caractéristiques des prothèses rondes de dernière génération donnent un aspect naturel.

En effet, lorsque l’indication est bien posée, car chaque patiente est différente, les implants ronds peuvent donner les mêmes résultats que les implants anatomiques.

Positionnement de l’implant mammaire

Il est possible de positionner la prothèse mammaire de différentes façons, entrainant différentes incisions :

  • Derrière le muscle pectoral et la glande mammaire, en rétromusculaire. Pour cela, le chirurgien réalise une incision sous l’aisselle
  • Derrière la glande mammaire et par-dessus le muscle pectoral. Dans ce cas, l’incision est réalisée soit sous le pli mammaire ou aréolaire.
  • Avec la technique Dual Plan : on va positionner le haut de la prothèse sous le muscle pectoral, et la partie inférieure de l’implant sous la glande. Cette méthode permet à la prothèse de “suivre” le sein avec le temps, assurant un vieillissement naturel de celui-ci.  Le Docteur Belhassen privilégie donc cette technique.

Dans tous les cas, la cicatrice laissée par l’intervention est très discrète et, avec le temps, ne se voit quasiment plus.  Comme n’importe quel type de cicatrice, il faudra cependant veiller à la/les protéger du soleil.

On que la durée de vie d’une prothèse mammaire est de 10 ans, mais il s’agit là d’une moyenne : certaines patientes n’auront jamais à les changer. En revanche, il est important de réaliser une échographie tous les ans dans le cadre du suivi, voire d’une IRM après quelques années pour s’assurer que l’implant est en parfait état.

Quant au risque de coque, il est vraiment minime, et encore davantage avec un placement rétromusculaire ou en dual plan.

Déroulement de la consultation avec le Docteur Belhassen

Le projet de l’opération est déterminé par le chirurgien sur la base d’un certain nombre de critères. Il s’agit de l’emplacement des incisions (par voie sous mammaire, voie aréolaire ou voir axillaire), la taille des prothèses, leur diamètre et leur emplacement par rapport au muscle.

Pour ce faire, un examen préliminaire est indispensable en préopératoire. Cette consultation permettra de déterminer un certain nombre de paramètres cliniques : les mensurations, la morphologie générale de la poitrine mais aussi qualité de la peau. Elle vous permettra de présenter vos motivations au Docteur Belhassen. Quant à lui, il vous donnera avec transparence toutes les informations concernant cette chirurgie (ses bénéfices, mais également ses risques), et vous remettra également un devis détaillé et personnalisé.

Durant cette consultation, il sera également possible d’essayer différentes prothèses externes (prothèse à forme anatomique ou prothèse à forme ronde) afin de déterminer la taille idéale désirée.

Le Dr Belhassen utilise un logiciel de simulation 3D, Crisalix*, afin de vous permettre de visualiser en amont le résultat de votre intervention. Crisalix* est un logiciel de simulation destiné à permettre aux patientes de comprendre et formuler clairement leurs souhaits lors d’une consultation avant une à augmentation mammaire par implants de silicone (taille et forme de prothèses). C’est un outil judicieux, simple, permettant de visualiser clairement les résultats.

Comment se déroule l’intervention d’augmentation des seins à Nice ?

L’intervention se déroule sous anesthésie générale.

Le praticien débute par la réalisation des incisions cutanées pour pouvoir implanter les prothèses derrière la glande ou les muscles pectoraux.

Lorsqu’il s’agit d’une ptôse mammaire, le praticien doit réduire dans le même temps l’enveloppe cutanée de la poitrine pour qu’elle soit remontée (mastopexie et prothèses).

Il existe 3 voies d’abords possibles : la voie hémipériaréolaire (au niveau de la partie inférieure de l’aréole), sous mammaire (au niveau du pli inférieur du sein) et axillaire (au niveau de la partie haute de l’aisselle). Ces 3 voies permettent la mise en place des prothèses mammaires avec des cicatrices discrètes.

Le Dr Belhassen pratique régulièrement ces trois voies. Il s’adaptera donc nécessairement à celle que vous préférez.

La deuxième étape consiste en la création de la loge qui accueillera les prothèses mammaires.

Par la suite, fait essentiel, le chirurgien injectera à l’anesthésiant à longue durée d’action au niveau de La loge et des muscles afin de permettre de gérer facilement la douleur voire de la supprimer complètement. L’intervention se terminera par la mise en place éventuelle d’un petit drain de Redon permettant de recueillir le sang accumulé autour des implants durant les premières heures suivant la chirurgie.

L’opération s’achève par la mise en place d’un pansement avec un soutien-gorge de contention. Cette contention a pour objectif de limiter la mobilisation des prothèses, le développement des œdèmes et la douleur.

En pratique, l’intervention peut durer de 1 heure à 2h30, et est effectuée en anesthésie générale. Elle ne nécessite qu’une hospitalisation de 2 jours au maximum.

Récupération, suites et résultat

Globalement, l’augmentation mammaire n’est pas une chirurgie douloureuse. Si à la sortie de la salle d’opération, des douleurs peuvent être ressenties (et elles peuvent être un peu plus intenses si les prothèses sont très volumineuses ou implantées derrière le muscle), elles sont parfaitement gérables par des antalgiques classiques. De plus, un protocole antidouleur bien déterminé est mis en place de sorte à ce que la patiente puisse gérer les éventuelles douleurs postopératoires et rapidement reprendre une vie normale.

Un gonflement apparaît dans les jours suivants l’intervention et régresse progressivement pour disparaître après un mois en moyenne. Il existe parfois une gêne à l’élévation des bras durant les premiers jours.

Il est vivement recommandé de prévoir une période de convalescence entre 5 et 10 jours, et de ne reprendre l’exercice de sport qu’après 1 mois, temps nécessaire pour que la prothèse mammaire prenne sans place définitive.

Le résultat de la chirurgie esthétique d’augmentation mammaire, est définitivement appréciable après 3 mois. Ce délai est nécessaire pour que la peau s’adapte au nouveau volume des seins.

Peut-on allaiter après une augmentation mammaire avec prothèses ?

Oui. Une chirurgie d’augmentation de la taille des seins par prothèse, peu importe le positionnement de l’implant, n’empêche pas l’allaitement si la femme le désire.

Une alternative aux prothèses mammaires : le lipofilling

Il est possible d’augmenter la taille de ses seins de façon très naturelle sans la pose d’implants, et ce, grâce à l’injection de graisse autologue. Ce lipofilling mammaire permet d’augmenter le volume des seins d’un ou deux bonnets maximums sans prothèses.

Un lipofilling peut également être combiné à une augmentation mammaire avec prothèses, notamment chez les patients minces afin d’harmoniser encore davantage le résultat.

Cabinet situé au centre de Nice

Un lieu adapté et convivial pour vous permettre de bénéficier de consultations médicales et de traitements non invasifs de médecine esthétique.