Greffe capilaire

La calvitie est une pathologie du cuir chevelu induisant une perte de cheveux bien souvent mal vécue. Elle touche plus généralement les hommes, mais les femmes peuvent aussi en souffrir. La greffe de cheveux est aujourd’hui la solution la plus efficace et définitive pour retrouver une chevelure plus dense, de façon très naturelle.

Le Docteur Belhassen et son équipe de chirurgie esthétique pratiquent la FUE, une méthode de greffe de cheveux non invasive et qui ne laisse aucune cicatrice.

La calvitie : qu’est-ce que c’est ?

L’alopécie androgénétique est le nom scientifique de la calvitie. Il s’agit d’une maladie d’une pathologie du cuir chevelu à la fois d’ordre génétique et hormonal dont près de 10 millions d’hommes sont atteints en France. Des cas de calvitie précoce ne sont pas rares et on peut souffrir de calvitie masculine dès l’âge de 20 ans et se dégarnir complètement avant la trentaine.

Elle touche également les femmes, dans une moindre mesure et les femmes atteintes de cette pathologie ont généralement plus de 50 ans ; elle apparait en effet plutôt pendant et après la ménopause.

Pourquoi suis-je chauve ?

La cause de la calvitie chez l’homme est due à l’action de la testostérone, une hormone masculine produits par les testicules et les follicules pileux. Sous l’effet d’une enzyme, elle se transforme en DHT, ou dihydrotestostérone. Chez les individus qui y sont sensibles et prédisposés d’un point de vue génétique, ce dérivé de la testostérone va se mettre à attaquer le follicule pileux. En résulte un emballement du cycle capillaire, ne laissant plus au cheveux le temps de croitre correctement, suivi d’une miniaturisation et un affinement des tiges capillaires et enfin un épuisement des follicules. Les follicules pileux, normalement capables de réaliser 25 à 30 cycles capillaires au cours de notre vie, d’une durée de 2 à 7 ans selon les individus, ne produisent alors plus de cheveux.

Il existe différents stades de calvitie, représentés sur l’échelle de Norwood-Hamilton, allant de 1 à 7, 7 étant la disparition totale de la chevelure, à l’exception de la couronne hippocratique. C’est dans cette zone située sur les côtés et l’arrière de la tête que l’on va puiser les follicules pileux sains pour les replanter dans les zones clairsemées dans le cadre d’une greffe de cheveux.

Les implants capillaires sont aujourd’hui la seule solution définitive et non invasive qui permet de retrouver une chevelure plus dense, et parfaitement naturelle.

Calvitie féminine

Chez la femme, la calvitie se présente et évolue de manière différente. Chez les femmes prédisposées génétiquement, elle survient en revanche plus souvent pendant ou après la ménopause, lorsque les hormones féminines ne peuvent plus contrer l’effet de la DHT. La perte se situe au niveau du dessus du crane, au niveau de la raie des cheveux. Les stades de la calvitie chez la femme sont au nombre de 3 sur l’échelle de Ludwig.

Une femme peut avoir recours à des implants capillaires ; néanmoins, l’alopécie androgénétique féminine impacte parfois l’intégralité de la chevelure, de façon diffuse, côtés et arrière de la tête compris, autrement la zone donneuse est elle aussi touchée par la chute de cheveux. Dans ce cas-là, une greffe de cheveux est donc contre-indiquée.

En outre, des examens sanguins et hormonaux sont souvent nécessaires pour identifier la cause de la chute de cheveux chez la femme – qui peut survenir en raison d’une carence, d’un dérèglement hormonal, de la prise de médicaments, etc. –  et ainsi apporter les traitements appropriés.

Le principe de la greffe de cheveux

La greffe de cheveux a beaucoup évolué. Autrefois, on pratiquait systématiquement une chirurgie capillaire avec une cicatrice à l’arrière de la tête (greffe de cheveux FUT). Désormais, la greffe de cheveux est un traitement non-invasif qui ne laisse aucune marque disgracieuse, ni à l’arrière de la tête ni sur la zone d’implantation : la greffe de cheveux FUE. Chaque follicule étant prélevé manuellement un par un, puis réimplanté de la même manière.

Concrètement, il s’agit d’une technique d’auto-transplantation capillaire permettant de prélever et de réimplanter les unités folliculaires (follicule pileux) en vue de redéployer le volume des cheveux sur les régions dégarnies, le tout en garantissant un résultat à la fois naturel.

Le domaine de la greffe capillaire a énormément évolué, notamment grâce à l’apparition des micro greffes réduisant l‘importance des cicatrices résiduelles et en permettant d’obtenir un résultat fiable, définitif et naturel.

A ce titre, deux types de techniques de greffe de cheveux existent à l’heure actuelle :

  • La greffe de cheveux FUT (Follicular Unit Transplantation) ou technique de la bandelette
  • La greffe de cheveux FUE (Follicular Unit Extraction), qui est une technique plus moderne, non invasive et qui ne laisse aucune marque ni cicatrice à l’arrière de la tête. Le Docteur Belhassen pratique cette méthode.

La greffe de cheveux, en quoi cela consiste ?

La greffe de cheveux est intervention à visée esthétique qui permet de remédier aux problèmes de calvitie en utilisant les propres cheveux du patient. En cela, elle permet de retrouver une chevelure plus dense avec un aspect entièrement naturel.

On peut également recourir à une greffe de cheveux pour combler des sourcils épars ou une barbe dans le cadre d’une greffe de barbe ou une greffe de sourcils.

Greffe de cheveux : avant l’intervention

Lors de la phase préopératoire, un bilan clinique et sanguin sont réalisés conformément aux prescriptions. Il peut être nécessaire de rechercher la cause de la chute de cheveux grâce à un bilan sanguin approfondi (dosage des hormones sexuelles, thyroïdiennes, de la ferritine)

Il est recommandé de prendre de la vitamine C en vue de renforcer le système immunitaire. Parce que le tabagisme a un impact négatif sur la cicatrisation, il est recommandé au patient d’arrête de fumer un mois avant la chirurgie. Tout médicament composé d’aspirine est à éviter durant les 3 semaines précédant l’opération.

Déroulement d’une greffe de cheveux à Nice

 Le Docteur Belhassen et son équipe pratiquent la greffe de cheveux FUE, une technique non invasive qui ne laisse aucune cicatrice et qui peut être pratiquée en 1 ou 2 jours selon le nombre de greffons nécessaires, en ambulatoire.

Extraction des follicules pileux

Après avoir rasé la zone donneuse ou une partie pour réaliser une greffe en toute discrétion, puis après une simple anesthésie locale, la greffe de cheveux FUE consiste à prélever manuellement et un par un les follicules pileux nécessaires sur les côtés et l’arrière de la tête (zone donneuse insensible aux facteurs responsables de l’alopécie androgénétique).

Le Docteur Belhassen utilise pour se faire un petit outil électrique appelé micro-punch d’un diamètre compris entre 0,8mm et 1mm de diamètre.

Les follicules pileux, qui peuvent contenir 1 à plusieurs cheveux, sont ensuite triés par le nombre de cheveux qu’ils contiennent, afin d’être réimplantés sur les zones dégarnies selon un dessin capillaire précis pour recréer une chevelure la plus naturelle possible.

Implantation des follicules pileux

La zone dégarnie est la plupart du temps préalablement rasée afin de permettre une réimplantation précise. Néanmoins, s’il faut seulement redensifier une ligne capillaire ou si le patient ne souhaite pas être rasé, notamment s’il s’agit d’une femme, on peut réaliser une greffe sur cheveux longs.

Plusieurs petites incisions cutanées de 1 millimètre de largeur sont réalisé à l’aide d’un bistouri très fin. Ensuite, l’implantation consiste à placer avec précision et minutie les follicules (simples ou multiples) un par un dans chaque petite fente en respectant le mouvement naturel de la chevelure.

Les follicules simples (1 seul cheveu) sont placés en premier au niveau de la ligne frontal, puis à mesure que l’on avance dans le cuir chevelu, on implante des follicules multiples pour créer de la densité.

La durée de l’intervention varie en fonction du la taille de la zone à recouvrir et du nombre de greffons nécessaires. Expert dans le domaine de la greffe de cheveux, le Docteur Belhassen et son équipe peuvent réaliser une greffe de cheveux en une seule journée avec l’implantation de 7000 à 9000 cheveux (env. 3000 greffons). Si la zone dégarnie nécessite plus de greffons, l’intervention se déroulera sur deux jours, toujours en ambulatoire.

A la fin de la session, un pansement est posé sur la zone de prélèvement pour la protéger. La zone implantée est quant à elle laissée à l’air libre.

Les suites d’une greffe de cheveux FUE à Nice

La greffe de cheveux FUE telle qu’elle est pratiquée par le Docteur Belhassen est une intervention peu douloureuse, avec des suites très simples. 

Dès le lendemain, le pansement peut être retiré, doucement, et la zone rincée à l’eau tiède et claire. Un œdème peut survenir après 2 à 3 jours de l’opération et se résorbe naturellement au bout de 4 jours, notamment si l’on a beaucoup travaillé la ligne frontale ou la zone avant de la tête.  Les shampoings de la tête entière sont généralement autorisés après 2 ou 3 jours.

Les casques de moto ou de scooter sont à éviter pendant 3 semaines. Le port d’un couvre-chef peut être possible à condition qu’il ne comprime pas la tête. Dans tous les cas, il est fortement recommandé de laisser à l’air libre la zone implantée le plus possible.

Comme les zones vont peu à peu cicatriser, une sensation de tiraillement, quelques démangeaisons peuvent apparaitre. Dans les deux à trois semaines post opératoire, des petites croûtes vont se reformer au niveau de la zone d’implantation et vont disparaître. Il est recommandé de masser avec du gel d’aloe vera afin de faciliter la disparition de ses croûtes et lors des shampoings.

Une partie des cheveux contenus dans les follicules pileux au moment de l’implantation vont également tomber : c’est un phénomène parfaitement normal. Ensuite, vos follicules pileux produiront de nouveaux cheveux, qui pousseront d’une façon progressive à partir du troisième mois. La repousse s’observe mieux à partir du cinquième ou sixième mois environ.

Un arrêt de travail n’est pas obligatoire, mais peut s’avérer nécessaire en fonction de votre occupation professionnelle.

Les activités physiques comme le sport peuvent être reprise après 2 ou 3 semaines.

Le résultat d’une greffe de cheveux FUE

On observe des premières repousses dès 3 mois, mais cette repousse est davantage visible au bout de 4 à 5 mois. Les nouveaux cheveux vont grandir et s’épaissir au fur et à mesure.

Le résultat de la greffe de cheveux est considéré comme définitif entre 12 et 18 mois, le temps qu’il faut aux nouveaux cheveux de s’épanouir totalement. Vos nouveaux cheveux se comporteront comme des cheveux sains et parfaitement normaux.

Le protocole Post Greffe du Docteur Belhassen

Pour optimiser le résultat d’une greffe de cheveux, nous recommandons un protocole post-traitement qui consiste en des injections de PRP (Plasma enrichi en plaquettes) et de mésothérapie capillaire avec biotine.

Les séances ont lieu tous les 15 jours à partir du premier mois postopératoire, pendant 2 à 3 mois, en alternant PRP et mésothérapie capillaire. D’autres séances supplémentaires sont possibles si cela est nécessaire afin d’apporter une solution sur-mesure, et d’entretenir vos cheveux de façon régulière.

Un suivi entièrement personnalisé est essentiel après une greffe de cheveux : 10 jours après l’intervention, puis à un mois, deux mois et trois mois, voire plus si nécessaire.

Le Docteur Belhassen et son équipe se tiennent à votre entière disposition pour répondre à vos questions tout au long de la repousse.

Cabinet situé au centre de Nice

Vous êtes intéressé(e) par une greffe de cheveux sans cicatrice à Nice ? Contactez l’équipe du Dr Belhassen pour une consultation capillaire et un devis personnalisé.