Faire du sport après une injection d’acide hyaluronique, c’est possible ?

Faire du sport après une injection d’acide hyaluronique, c’est possible ?

L’avantage des traitements de médecine esthétique, dit “non-invasifs” est qu’ils ont peu de contre-indication et que leurs suites sont généralement très simples. 

Mais ces traitements n’en restent pas moins des actes médicaux ; ils comportent donc des risques d’effets secondaires ou de complications, aussi rares et parfois anodins soient-ils.  

En matière d’injections d’acide hyaluronique, certaines consignes post-séances sont donc à suivre pour que l’ensemble du traitement se déroule sous les meilleurs auspices. 

Mais rien de bien méchant : après une séance d’injection d’acide hyaluronique, on peut retourner à ses occupations en toute tranquillité. Ce n'est pas pour rien qu’on peut généralement réaliser sa séance entre midi et deux ! 

Une question qui revient souvent : peut-on faire du sport après une séance d’injection de fillers ? L’occasion de faire le point sur les consignes à suivre après votre séance d'acide hyaluronique

Les injections d’acide hyaluronique : pour quoi faire ? 

C’est LA molécule préférée des médecins esthétique. De par ses différents niveaux de réticulosité – tantôt visqueux et volumateur, tantôt fluide comme celui utilisé en mésothérapie ou encore hybride à l’instar du Skinbooster –, l’acide hyaluronique permet vraiment de rééquilibrer les volumes du visage, d’illuminer les zones d’ombre et redonner un joli pulpeux à la peau.  

Tout cela, bien sûr, grâce à des techniques d’injections bien spécifiques et toujours adaptées à chaque visage, chaque âge, pour des résultats subtils mais bien réels, et naturels. 

L'AH est déjà présent dans notre organisme et notamment dans les tissus de notre peau. En comblant les espaces intercellulaires et en maintenant le niveau d’hydratation cutanée, c’est l’AH (avec le collagène, une autre molécule au rôle fondamental), qui donne à la peau son côté rebondi et ferme.  

Mais il diminue avec l’âge, modifiant ainsi la structure de notre peau et de notre visage : les tissus se relâchent, la peau s’affine, elle se déshydrate et se ternit.  

Des doses précises d’acide hyaluronique, sous forme de gel résorbable et injectées au niveau du derme à l’aiguille ou à la canule, permettent d’y remédier.  

Ovale du visage redessiné, zone d’ombre et creux comblés (tempes, cernes, vallée des larmes, plis d’amertume, sillons nasogéniens...), peau repulpée et lumineuse, les résultats sont quasi immédiats et durent plusieurs mois.  

Acide hyaluronique : les dos and don’ts après l’injection 

Une séance d’injection d’acide hyaluronique, c’est surtout et d’abord une consultation avec le Docteur Belhassen, dans son cabinet à Nice. Ce dernier examine votre peau, vos mimiques au repos comme en mouvement, et discute de vos antécédents médicaux afin d’écarter toute contre-indication.  

Envie de procéder aux injections ? La fiche d’information concernant l’acide hyaluronique, et dans laquelle sont exposés les risques et les effets secondaires possibles, ainsi qu’un consentement éclairé à signer vous sont remis. 

Ensuite, place à la séance.  

A la fin, on peut reprendre ses activités normalement, mais quelques précautions sont à prendre... 

Que faut-il faire ou ne pas faire après une séance d’injection d’acide hyaluronique ? 

Comme tout acte médical, une bonne hygiène de vie dans sa globalité contribue dans une certaine mesure à la réussite du traitement.  

Après l’injection et pendant les 24heures qui suivent, on évite une intense exposition solaire, tout comme l’exposition aux UV en cabine (même si l’on ne vous recommande pas du tout cette pratique très mauvaise pour la peau et la santé !), de même que la prise d’anti-coagulants type aspirine (c’est le cas avant la séance également) afin d’éviter la formation de bleus ou d’ecchymoses, parfois longtemps après la séance. 

Et enfin, il est déconseillé de faire des efforts violents pendant les 24 à 48heures. 

Pourquoi le sport n’est-il pas recommandé après les injections d’acide hyaluronique ? 

Eh bien pour éviter l’apparition de bleus ou d’ecchymoses. 

La plupart des professionnels de l'esthétique ont perfectionné leurs techniques d'injection : si vous n’avez pas pris d’anticoagulant en amont, il est possible d’éliminer presque complètement la survenue de bleus au niveau des sites d’injection du visage dans les heures qui suivent l’injection. Mais certains tissus cutanés du visage sont complexes, et plus fragiles, et l’aiguille peut malgré tout rompre les petits vaisseaux sanguins qu’elle rencontre.  

Même si la récupération est rapide, faire un effort intense – du cardio, de la musculation ou tout autre activité sportive ou activité physique – fait augmenter votre fréquence cardiaque. Ce qui peut rendre les petits vaisseaux blessés plus visibles et entraîner des ecchymoses plus longtemps ou qu’elles apparaissent tout simplement plus tard.  

C’est d’ailleurs pour ces mêmes raisons qu’on recommande d’éviter les chaleurs intenses type sauna ou hammam et la consommation d’alcool qui dilatent les vaisseaux sanguins. 

Et comme on adore réaliser des injections en toute discrétion, ce serait dommage d’avoir à trouver un moyen de dissimuler de vilaines ecchymoses, n’est-ce pas ? 

Alors, suivez les conseils du Docteur Belhassen à Nice pour des injections en toute sérénité ! 

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *