LE SECRET ? L’ART D’INJECTER UN VISAGE SANS EN DÉNATURER LES EXPRESSIONS NATURELLES …

LE SECRET ? L’ART D’INJECTER UN VISAGE SANS EN DÉNATURER LES EXPRESSIONS NATURELLES …


Lorsqu’un patient se présente pour la première fois, le chirurgien se doit d’évaluer ses besoins. 

Cela fait intervenir ses objectifs, sa morphologie, puis l’état de son visage ou de son corps. 

Après cette première étape d’évaluation, nous allons pouvoir proposer un plan de traitement en fonction des techniques actuelles.

La médecine esthétique s’est beaucoup transformée ces dernières années et cela grâce aux injections de comblement.

Certes, les innovations dans la structure même du produit injectable y sont pour quelque chose. Malgré tout, faut-il encore savoir où piquer et comment piquer.

Nos formations de chirurgien esthétique permettent d’injecter avec précision et stratégie. 

Le saviez-vous ? La toxine botulique diminue la contraction des muscles sous-cutanés, ce qui détend la peau, limite les rides d’expression induites et corrige un affaissement localisé. L’acide hyaluronique hydrate en profondeur. Il redonne du galbe, lisse et comble les rides profondes ou les zones creusées. Tous deux ont des effets éphémères, ils se résorbent en quelques mois. 

Les injections se font en cabinet. Elles sont peu douloureuses, les produits contenant un léger anesthésiant. Différentes seringues sont utilisées: fines pour les injections classiques, longues et ultra-fines pour une technique appelée "bleaching" qui efface les stries des lèvres pour les redessiner, courtes et fines pour des techniques de micro-injections comme la mésothérapie et les "skinboosters" qui défroissent. 


Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *