Tout savoir sur le retrait des prothèses mammaires

Tout savoir sur le retrait des prothèses mammaires

Le retrait d’implants mammaires est une intervention chirurgicale réaliser pour...retirer des implants mammaires ! Lorsqu’on fait le choix d’une augmentation de la taille des seins avec implants, qu’ils soient en gel de silicone ou en sérum physiologique, on pense rarement à “l’après”.  

Même si cette chirurgie donne beaucoup de satisfaction, plusieurs raisons peuvent pousser les femmes à retirer – et remplacer parfois – leurs prothèses mammaires existantes. 

Voyons ensemble quelles sont ces raisons, ainsi que les particularités de cette intervention de chirurgie mammaire dont on parle assez peu. 

En quoi consiste le retrait des implants mammaires ? 

L’objectif de cette opération est d’enlever les implants mammaires d’une précédente intervention. C’est une chirurgie assez simple, et rapide.  

Selon les causes, le chirurgien peut être également amené à retirer une “coque” ou tissu cicatriciel (il fait une “capsulectomie”), mais également le silicone des fuites d'implants (même si cela est extrêmement rare). 

Il est possible de faire retirer ses anciens implants et de les remplacer par de nouveaux ou les retirer tout simplement. Quelles sont les raisons possibles ? 

 
Les raisons de faire retirer ses prothèses mammaires  

Le choix de faire augmenter la taille de sa poitrine est un choix personnel, qui doit être mûrement réfléchi. Mais on peut changer d’avis des années après, ou être, dans de très rares cas, obligée de retirer ses implants.  

Ce n’est pas une chirurgie totalement irréversible comme le pourrait être une rhinoplastie par exemple, et tant mieux ! 

Dans tous les cas, plusieurs raisons peuvent être invoquées, qui peuvent être d’ordre médicales ou personnelles :  

  • D'abord parce que votre morphologie a changé, et que cela ne vous convient plus. Nos désirs et nos envies peuvent évoluer avec l’âge, les expériences de la vie. La féminité peut désirer s’exprimer autrement, on peut aussi vouloir davantage de naturel, etc. 
  • Parce que vous ne vous êtes jamais habituée à vos nouveaux seins (eh oui, cela arrive !) 
  • Vous souhaitez réduire la taille des implants (car ils vous gênent au quotidien pour faire du sport, par exemple) ou au contraire les augmenter 
  • Parce que vous souhaitez changer le type d’implant (sa forme, sa projection)  
  • Parce que vos prothèses semblent abîmées. On dit souvent que les implants ont une durée de vie de 10/15 ans, et qu’il faut les changer. Ce n’est pas totalement vrai : des radiographies annuelles, puis une IRM tous les ans au bout de quelques années également, permettent de s’assurer que les implants sont en parfait état. Si tel est le cas, même après 20 ans, nul besoin de les changer. 
  • En prévention, car vous portez des prothèses PIP 
  • En cas de cancer du sein avéré (sachant que les prothèses n’empêchent pas le dépistage, en revanche pensez bien entendu à le signaler !) 
  • En cas de complications : formation d’une coque disgracieuse et/ou douloureuse, mais aussi en cas de rupture ou déplacement de la prothèse. Si le scandale des implants PIP a entrainé une méfiance généralisée, l’augmentation mammaire reste une chirurgie sûre, et les cas de complications extrêmement rares. Le phénomène de coque – qui n’est pas grave en soi, il s’agit simplement du corps qui se “protège” tout seul du corps étranger – est de plus en plus réduit du fait de l’utilisation de prothèses nanotexturées. 

Explantation de prothèses mammaires : comment seront mes seins après ? 

Tout dépend de l’augmentation mammaire d’origine et de la taille originelle de vos seins, mais également les changements corporels et leur impact sur votre peau.  

Les peaux fines et peu élastiques, ayant subi des altérations à cause d’une prise ou d’une perte rapide de poids (grossesse, allaitement) ou en raison de la ménopause peuvent présenter une ptose, soit un relâchement cutané. Les seins peuvent paraitre vidés, flétris.  

Également, plus les implants étaient gros, plus le risque de voir sa peau distendue au moment de leur retrait est présent. 

Si vos seins étaient déjà petits, le retrait des prothèses à moins d’impact sur le sein naturel.  

Enfin, tout dépend de votre âge, et donc de la qualité de la peau : une peau jeune est plus tonique, plus élastique (elle contient plus d’élastine et de collagène) et donc davantage capable de reprendre sa forme originelle. 

Comment se déroule l’intervention de retrait d’implants mammaires ? 

Avant toute chose, il est important de noter que si vous souhaiter faire enlever vos implants mammaires, il faut d’abord vous en remettre au chirurgien qui vous a opérée. 

Si toutefois cela n’est pas envisageable pour diverses raisons, une consultation avec le Docteur Belhassen est indispensable.  

Cette chirurgie est simple et présente peu de risques. Elle se déroule sous anesthésie générale en ambulatoire.  

Le Docteur Belhassen retire les implants par l’endroit où ils ont été insérés : soit par voie sous axillaire (la prothèse est placée entièrement sous le muscle pectoral), soit par voie sous-mammaire, soit par voie aréolaire. 

Les suites d’une explantation de prothèses sont simples et les douleurs légères à modérées, souvent moindre qu’après la pose de prothèses, car la peau et les tissus ne font pas l’objet de tension. On peut reprendre le travail très rapidement, soit le lendemain ou le surlendemain. Vous pouvez reprendre le sport 3 semaines plus tard. 

Le résultat dépend de la qualité de la peau de la patiente, de son anatomie mais aussi du type de prothèse (taille, forme) qu’elle portait. Il se met en forme progressivement, il faut laisser le temps au sein de se rétracter, et on peut dire qu’il est définitif entre 6 et 12 mois post-intervention. 

Lifting, lipofilling...des interventions alternatives pour de jolis seins, sans prothèses 

On peut associer d’autres interventions de chirurgie esthétique au retrait d'implants mammaires afin d’améliorer l’aspect de votre poitrine une fois les implants enlevés.  

Si la poitrine présente une ptose cutanée, le chirurgien peut effectuer un lifting des seins (ou mastopexie) afin de remédier au relâchement de la peau de façon naturelle.  

Si les seins paraissent un peu trop plats, vidés, des injections de graisse autologue –, un lipofilling, une technique d’augmentation mammaire sans implants – permet de redonner du galbe, avec un résultat ultra naturel. Avec la lipostructure, on peut ainsi remodeler les seins et leur faire gagner un, ou deux bonnets, maximum, et ce sans prothèses ! 

Mais encore une fois, cela est votre choix. Vous pouvez tout aussi bien décider de ne rien faire du tout, et accepter votre corps tel qu’il est ! 

Laissez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *