Sillons nasogéniens : 3 façons de les traiter sans chirurgie 

Sillons nasogéniens : 3 façons de les traiter sans chirurgie 

Ces deux plis partant de la base du nez vers les commissures des lèvres ont tendance à s’accentuer avec les années, et donner un air vieillissant et négatif au visage. Comment éliminer les sillons nasogéniens sans bistouri et retrouver un visage plus jeune ? Focus sur 3 solutions anti-relâchement. 

Pourquoi les sillons nasogéniens se creusent-ils ?  

Si on les confond parfois avec la ride du sourire (ces petites ‘parenthèses’ aux coins de chaque lèvre et qui se marquent en raison de la mise en tension de nos muscles lorsqu’on sourit), les sillons nasogéniens ne sont pas vraiment des rides d’expression. Ils sont la conséquence du relâchement cutané.  

Tout d’abord, tout le monde a des sillons, même les bébés ! Mais avec le temps, la peau de notre visage s’affine, perd de son élasticité. Nous perdons en même temps de la graisse sous-cutanée. La peau a donc tendance à se relâcher puis s’affaisser vers le bas ; la gravité, mais aussi l’hygiène de vie, n’arrangeant rien ! Résultat, les pommettes perdent de leur rondeur, la vallée des larmes se creuse accentuant alors les sillons, donnant un aspect tombant et triste au visage. L’apparition des sillons va également souvent de pair des plis d’amertume et un ovale du visage de moins en moins net.  

Vous avez certainement entendu parler des injections d’acide hyaluronique pour traiter les sillons nasogéniens, mais il en existe d’autres.  

Zoom sur 3 solutions sans chirurgie pour éliminer les sillons nasogéniens vont agir sur le relâchement de la peau, repositionner les tissus et stimuler la production de collagène et d’élastine. 

#1 L’acide hyaluronique (fillers) pour traiter les sillons nasogéniens 

C’est le traitement contre les sillons nasogéniens de référence. Désormais, on ne va traiter le sillons seul (autrement dit la conséquence), mais bien ses causes, à savoir la perte de tonicité de l’ensemble de la joue. Ainsi, on injecte souvent la pommette (zone malaire), puis la vallée des larmes pour restaurer les volumes perdus et corriger la ptôse (relâchement de la peau). Le Docteur ne va donc pas se contenter de “combler” le sillon en injectant à cet endroit, mais il va réaliser des injections de façon précise avec une technique spécifiquement adaptée ; l’objectif étant de créer un effet liftant grâce l’acide hyaluronique, et de remonter la joue. Les effets durent plusieurs mois.  

#2 Les fils tenseurs résorbables 

Des fils de soutien résorbables, également appelé fils crantés, vont être posés de façon précise au niveau de la joue afin de créer une légère traction mécanique – soit un petit lifting sans chirurgie – et ainsi éliminer les sillons. En plus, les fils tenseurs ont un effet d’induction tissulaire : leur présence dans la peau la pousse à se régénérer et à produire du nouveau collagène. Elle devient plus ferme avec le temps. Si la peau a beaucoup perdu de volume, les fils de soutien sont souvent combinés avec des injections d’acide hyaluronique. Cette technique non-invasive est idéale pour les relâchements cutanés légers à modérés.  

#3 Sillons nasogéniens : ultrasons et radiofréquence  

Chauffer les tissus en profondeur pour retendre la peau et stimuler la synthèse de collagène et d’élastine, voilà l’objectif des ultrasons focalisés de haute intensité (ou HIFU) ou de la radiofréquence en médecine esthétique. Ces deux solutions faisant appel aux ondes agissent au cœur de la peau pour lutter contre le relâchement cutané et ainsi remettre en tension les tissus ptôsés. Sous l’effet de cette chaleur contrôlée qui n’endommage pas les tissus environnants, les tissus se rétractent. On peut d’ailleurs noter un effet immédiat sous l’effet de cette chaleur, qui va ensuite s’accentuer dans les semaines qui suivent, entre 60 et 90 jours. Les ultrasons sont une technique plus puissante, parfois une à deux séances suffisent ; la radiofréquence est plus douce. Elle peut être aussi fractionnée, si l’on souhaite agir sur la texture de la peau dans le même temps. Le protocole est décidé en consultation.  

Pour traiter les sillons nasogéniens, il existe donc plusieurs solutions : acide hyaluronique, fils tenseurs ou technique usant des ultrasons ou de la radiofréquence.  

Pour connaitre le traitement le plus adapté, une consultation avec le Dr Belhassen est indispensable. Il pourra ainsi vous conseiller et vous remettre un protocole de soin sur-mesure. 

Laissez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.